CY Cergy Paris UniversitéModélisation numérique

Comment rédiger un rapport de projet ?

 

Résumé : Cette page contient quelques recommandations pour la rédaction des rapports de modélisation, voire de n'importe quel rapport scientifique.

1. Les objectifs

Ce qui compte n'est pas tant la forme pour elle-même que la clarté et la précision de l'exposé. Les conseils proposés ici ne sont pas des lois. On pourra les adapter. Mais il ne faut faire aucune concession à l'objectif primordial : que le lecteur puisse vous lire, comprendre et reproduire votre travail (un résultat scientifique doit être reproductible).

2. Le contenu

Définissez bien votre sujet. Pour le situer dans le contexte scientifique, dresser un bref état des lieux. Mais ne vous dispersez pas, choisissez ce qui est pertinent pour votre sujet, limitez-vous à un résumé et laissez aux références le soin des détails, des digressions et des développements.

Dans le corps du rapport, mettez l'accent sur votre travail, votre contribution, ce que vous avez voulu faire et ce que vous avez fait.

Dans les grandes lignes, on voudrait au moins trouver :

Pour les sujets libres, ou lorsque le sujet n’indique pas de valeurs, précisez bien les conditions dans lesquelles vous avez obtenu vos résultats, en particulier les données et les valeurs des paramètres (nécessaires pour vérifier, reproduire, vos résultats).

En conclusion, faire brièvement le point sur les solutions et les performances. Ajouter quelques perspectives de développement si vous en avez.

3. Sur la forme

Titre, auteurs (avec vos coordonnées), date, résumé sur la page d'en-tête permettent de situer votre projet en un coup d'oeil. C'est le seul égard que vous aurez pour les gens qui, éventuellement, ne vous liront pas... entièrement.

Donnez les références de tous les documents que vous avez consultés ou utilisés. Que la bibliographie figure en notes en bas de page ou en fin de document, avec un système de renvois approprié, peu importe. Mais donnez toutes les références, et complètes, de manière à ce que le lecteur sache d'où ça vient et où le trouver.

Auteur, titre, journal, cote et date de publication pour un article.

Auteur, titre, éditeur, date de publication pour un livre.

Auteur, titre et URL et pour un document, une page web. Préciser : consulté le <date> si le site est susceptible d’évoluer.

Ex:  Antoine de Lapalisse: Théorie du vide, 1998 Publish or Perish ed..

 André Grosminet: pilote de souris (code C++), communication personnelle.

Il n'est ni interdit ni honteux de fouiller les centres documentaires. Au contraire, une bonne documentation offre le double avantage de compléter vos compétences et de confirmer la fiabilité de votre travail, à condition de citer les références. Quelle que soit la nature de vos emprunts, indiquez les sources. Sinon, c'est de la fraude ou du plagiat.

4. Conditions particulières

Dactylographier le rapport n'est pas obligatoire. Veiller à ce que le manuscrit soit bien écrit.

Ne pas dépasser la longueur maximale imposée (hors programmes). Numéroter les pages svp.

Pour les versions électroniques, éviter les formats propriétaires ou ésotériques. Rendre un document portable, lisible sur les postes linux des salles informatiques. En particulier, surveiller le rendu des figures car certains encodages sont maltraités dans certains traitements de texte.

Joindre tous les programmes (codes sources) en annexe.

Inscrire vos noms en tête de tous les fichiers et documents.

Respecter les échéances. Organiser son travail dans le temps requis fait partie des conditions du projet.

5. Présentation orale

Chaque étudiant présentera l'un de ses projets oralement dans un laps de temps court. Un poste + projecteur sera disponible pour d'éventuels supports (textes, images, démonstrations). Tout le monde y participe.

 

Septembre 2021,   C. Oguey